archives

Les premiers actes notariés

Vous êtes ici : Notaires / Introduction / Histoire du notariat méridional / Apparition et diffusion du notariat dans le Midi (XIIe s.) / Les étapes de l'apparition du notariat moderne

On connaît l’activité des premiers notaires par deux biais, non pas différents mais complémentaires : d’une part les actes notariés eux-mêmes ; d’autre part, les cartulaires. Ces derniers sont des registres regroupant des copies d’actes importants pour une institution (consulat, évêché, communauté religieuse…) ou un personnage (seigneur). Ils sont souvent très postérieurs, parfois de plusieurs siècles, à la rédaction des actes mêmes, et surtout ne comportent pas de signatures.
Les premiers actes notariés à disposition du chercheur sont des expéditions (ou grosses) remises aux clients du notaire. Ils ont l’avantage de constituer une source de première main, mais l’inconvénient d’être disséminés dans de nombreux fonds d’archives. Ils comportent notamment la completio du notaire, c’est-à-dire la formule finale où le notaire se présente et indique comment il a validé l’acte. C’est par l’étude de ces completiones que l’on voit émerger à la fin du XIIe siècle, le notaire au sens moderne du terme.

 Mentions légales Plan du site